C’était une semaine de transition, très stressante, avec beaucoup d’angoisses, de fatigue, de surmenage. Quand il commence à faire moche, froid, noir – c’est un peu comme si tu vivais tout le temps dans le noir. Le soleil se lève à 11h et se couche à 11h17, puis le mois de novembre, passé la pyschose d’Halloween, il ne sert à rien. Bref, tu satures et alors que tout te dit que tu dois lever le pied et cocooner, tu continues à courir comme une poule sans tête. Donc, tu as l’esprit qui surcharge. Tellement que tes idées de cognent l’une contre l’autre comme un flipper fébrile.

C’est dans cet état d’esprit que je me suis rendue pour tester le soin Tien Dao au salon John Velazquez by Marianne Grey. Un soin qui régule les émotions via notre 2ème cerveau, celui du ventre. Le seul, qui ne ment pas et à qui on ne peut mentir. Si on est parfois assez fortiches via notre mental pour planquer ce qui nous arrange moins, le ventre, lui, tu ne peux pas la lui faire.

Je me suis allongée dans la cabine, Christine m’a accueillie et enveloppée dans la couverture chauffante. J’ai d’abord du choisir une pierre, a l’instinct : j’ai choisi la pierre marbre onyx sans savoir ce qu’elle m’apporterait – un peu comme quand tu choisis un chocolat dans une vitrine sans savoir pourquoi lui et pas celui d’a côté.

Puis ? Puis, elle touche des points dans le ventre. Quand t’as mal, tu lui dis, t’inspires et t’expire pendant qu’elle guérit l’endroit où Ca te fait mal. Parce que l’estomac, c’est comme les muscles : Ca fait des noeuds quand t’es stressé. Je te préviens, au début c’est pas super agréable, mais c’est surtout parce que t’as plein de blocages. Parce que c’est ce que le soin fait, entre autres : il élimine les blocages et t’aide à gérer tes émotions.

Une fois que c’est fait, Christine m’a redonné la pierre, chauffée entre-temps, pour la tenir dans ma main et me connecter à mon intestin grêle. Il a des trucs à nous dire, crois-moi : ce que tu l’empêches d’exprimer parce que c’est pas le moment ou parce qu’on a pas vraiment que ça à faire que de laisser nos émotions nous dicter leur loi en permanence. Ne pas laisser les émotions prendre l’ascendant quand ça les chante, c’est être un être socialement adapté. Comme par exemple : la connasse  (-ard) qui te donne envie de la claquer avec sa mauvaise foi dans la tronche, l’enfoiré (e) qui refuse d’assumer ses responsabilités et qui se la met derrière l’oreille pour la fumer plus tard, l’injustice parfois subie au boulot, tu dois gérer, c’est sur. Mais la nuance, c’est d’en avoir conscience et de les laisser de côté pour plus tard, pas de les ignorer et de les enfermer dans une boîte. Tu saisis ?

Bref, se connecter à son intestin pour qu’il nous parle. Se concentrer. Voir si des images arrivent, se dessinent, nous envoient des messages. Difficile à décrire, tu verras. Mais c’est révélateur et ça m’a permis de calmer le jeu via des images mentales.

Puis, j’ai mis mes soucis chacun dans un ballon et je les ai laissé s’en aller. Bye bye.

Là, Christine est passée à la réflexologie, parce que ce soin fait ressortir des traumas – parfois sur place, parfois après. La réflexologie qu’elle nous prodigue ensuite apaise pour ne pas se laisser déborder dans l’après midi alors que t’es en compagnie par exemple, ça  fait mauvais genre.

Je crois que c’est la que je me suis endormie.

Comme une merde, si si.

Que ça fait du bien, quand tu lâches l’affaire.

Petit outil take-away : se connecter à l’image réconfortante qui se représente pensant le soin. Parler à son intestin de temps en temps, quand on est pas bien, pour qu’il nous dise ce qui ne va pas.

Je pense que je vais faire la cure…je suis entrée dans la cabine, tellement fatiguée que je ne tenais plus ma tête, avec comme des nuages noirs dans le front….en ressortant, il restait quelques nuages mais ils étaient blancs, cotonneux, légers. Et je n’avais plus mal à la tête.

C’est plus efficace qu’une thérapie (du moins à cour terme) et ça soulage. Un peu comme un médicament des émotions, mais en beaucoup plus naturel.

 

Tu tentes et tu nous raconte ?

Chez Marianne Grey, sur rendez-vous.

http://www.mariannegray.com/fr/salon.php

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s